Vie privée, vie publique et informations du futur…

Avec l’arrivée du Web 2.0, les utilisateurs d’Internet peuvent, en plus d’avoir accès à des données, ajouter leurs propre contenu. Cela peut être intéressant et instructif dans le cas d’informations valables sur des encyclodépies en ligne telle que Wikipedia. Mais cette liberté contribue également en grande partie à remplir un peu plus chaque jour la grande décharge que constitue Internet. En effet, la prolifération des sites comme Youtube, Facebook, les blogs persos et j’en passe sont des espaces mis à disposition du grand public dont le contenu n’est finalement sans intérêt aucun. Evidemment cela représente un aspect fun et pratique pour partager des souvenirs ou communiquer à distance mais si l’on ajoute à ça la publicité et le sexe onmiprésent sur la toile, les données “pratiques” vont finir par se faire de plus en plus rare.

A la place, nous seront écrasés sous une masse d’images et de vidéos privées mises en ligne. A ce propos,  le reste de l’équipe du blog a posté des articles sur le sexe virtuel, ce que vous ne savez peut-être, pas c’est qu’il existe des sites simmilaires à Youtube qui ont pour principe de ne diffuser que des vidéos prono amateurs archivées ensuite dans la base de donnée du site…

Trouver des informations à sources fiables sur le net devient de plus en plus fastidieux, et à mon humble avis, cette technologie est déjà malgré les volontés progressistes, largement sur son déclin…

 

Leave a Reply